(24) 24 - 25 Mai 1975: Premier voyage officiel de la chorale de Lutzerath à Givry

Notre premier "voyage-test" le 14 Juillet 1973 avait trouvé un bon écho au sein de la chorale. Tous avaient été enthousiasmés par l'hospitalité des français et tous formulaient le voeu de refaire un tel voyage lors d'une occasion plus importante. C'est alors qu'une invitation du maire de Givry fut faite à la chorale et nous fûmes tous prêt à l'accepter. Et pour pouvoir offrir quelque chose de particulier nous décidâmes de donner un concert le soir à Givry, avec un extrait de chants du monde entier. Donc nous nous mîmes à répéter de façon très sérieuse. Pour créer une surprise toute particulière, j'étudiai avec la chorale un chant original français, à savoir "Sur le Pont d'Avignon". Cela suscita chez nos chanteurs quelques casse-tête mais aussi et surtout beaucoup de joie. Et en plus, nous décidâmes de chanter une messe en latin le dimanche. Fin prêts, nous prîmes le départ de notre grand voyage le Samedi 24 Mai, de grand matin. Notre premier objectif était Verdun. Là-bas, nous visitâmes les champs de batailles. Lorsque l'on voit tout ce qui s'est passé là en 1916 lors de la Première Guerre Mondiale, on devient silencieux et on réfléchit à l'absurdité d'une guerre. Rien qu'à Verdun, ce sont 700 000 soldats de nos deux pays qui trouvèrent la mort. Une visite de ces champs de batailles me renforce dans mes convictions, bien plus encore que le meilleur appel à la paix. Le voyage continua sur Dampierre, nous y visitâmes plusieurs exploitations agricoles et vers le soir nous arrivâmes de façon officielle à Givry. Là, nous fûmes accueillis officiellement dans la Salle des Fêtes de la commune par le maire, Monsieur Raymond Labare et les membres du Conseil, ce fut pour nous un grand honneur et une grande joie. Pour la première fois, des familles d'accueil de Givry et des environs s'étaient jointes à nous, et finalement elles nous emmenèrent chez elles pour le repas et l'hébergement. Nous devions donc avoir également des contacts privés avec les familles françaises. A l'exception de quelques problèmes de langue, on parlait beaucoup "avec les pieds et les mains", tout se passa à merveille. Après le dîner, nous pûmes présenter les chants que nous avions bien répétés, dans une Salle des Fêtes bondée. Nous proposâmes un petit extrait de chants populaires de divers pays, par exemple "Jascha"( Russie), "La Montanara" ( Italie ), "Glory Alleluia" ( Etats Unis ). Le point crucial de cette soirée fut sans aucun doute le chant interprété en français "Sur le Pont d'Avignon". Les français étaient vraiment enthousiasmés et nous reçûmes des applaudissements soutenus. Le dimanche matin, nous chantâmes la messe en latin. Puis il y eut un vin d'honneur pour tous. Après le déjeuner, nous reprîmes le chemin du retour avec la certitude d'avoir vécu deux belles journées et gagné de nouveaux amis.




Contenu




Autor: Rudolf Schenk · Deutsche Überarbeitung: Elisabeth Spenke · Französische Überarbeitung: Edith Viriot
Powered by New Hosting Internetservice